Les règles suivantes s’appliquent à la Finale nationale de tous les Championnats canadiens par équipes organisés par la Fédération canadienne de bridge.

  1. Le temps alloué pour chaque match ou séance sera calculé à partir du moment où le jeu est débuté par un directeur de tournoi (DT).
  2. Le temps alloué par étui est compatible avec le temps accordé par étui lors des Championnats mondiaux. Comme aux Championnats mondiaux, ce laps de temps est considéré suffisant pour compléter le jeu et aucun temps additionnel n’est permis pour quelque raison que ce soit, incluant les appels au directeur, le jeu au Vu-Graph, l’utilisation de boîtes d’enchères ou d’écrans, les discussions de systèmes ou autres raisons semblables.
  3. Les joueurs sont responsables de surveiller la progression de leur jeu en regard du temps alloué. Des horloges seront visiblement placées dans la salle à cet effet.
  4. Une paire qui considère que son adversaire joue trop lentement devra en avertir le DT, lequel pourra nommer un moniteur s’il le juge nécessaire. La paire n’est protégée qu’à partir du moment où le directeur est informé. Un DT peut nommer un moniteur sans en avoir reçu la demande des joueurs.
  5. Le DT est seul responsable de déterminer le temps de délai et, après consultation du moniteur s’il y en a un, de déterminer la responsabilité de chaque paire dans ce délai. Le jugement du DT est sans appel et ne peut être contesté ou modifié rétroactivement.
  6. Durant le tournoi à la ronde, aucun nouvel étui ne peut être débuté après la fin du temps réglementaire, annoncée par le DT. Lorsqu’un match doit être écourté pour cause de retard ou de lenteur excessive, des pénalités seront décernées à l’une ou l’autre équipe, ou aux deux, selon la quantité du délai dont chaque paire est jugée responsable, comme suit:
1 Ėtui non-joué 1 VP (Victory Point / Point de victoire)
2 Ėtuis non-joués 2 VP
3 Ėtuis non-joués 3 VP
4+ Ėtuis non-joués 5 PV. Le Comité d’appel du tournoi ou le Conseil d’administration de la FCB pourrait imposer des pénalités disciplinaires à la paire ou à l’équipe.

Exemple : Si 2 étuis sont retirés d’un match durant le tournoi à la ronde, la pénalité est de 2 VP. Si la paire A est tenue responsable de 60% du retard et la paire B, de 40%, alors la paire A reçoit une pénalité de 1,2 PV et la paire B de 0,8 PV.

  1. Durant le KO, tous les étuis devront être joués même si le temps imparti est terminé. Si le jeu continue après le temps alloué, alors l’une ou l’autre équipe, ou les deux, pourront se voir infliger des pénalités selon l’importance du retard dont telle paire est responsable, comme suit :
Jusqu’à 25 minutes de retard 1 IMP par minute ou partie de minute.
Plus de 25 minutes de retard 1,5 IMP par minute ou partie de minute. Le calcul est fait sur le retard total, i.e. si le retard attribué à une paire est de 30 minutes, la pénalité sera de 45 IMP. De plus, le Comité d’appel du tournoi ou le Conseil d’administration de la FCB pourrait imposer une pénalité disciplinaire à la paire et/ou à l’équipe.
  1. Les retards au jeu seront compilés individuellement pour chaque joueur, sur la base des évaluations de responsabilité du DT, selon les critères suivants:
    1. Durant le tournoi à la ronde, une valeur de 8 minutes est assignée pour le suivi des retards accumulés.
    2. Durant le KO, au-delà du temps prescrit, chaque minute de retard est enregistrée à sa valeur, jusqu’à 25 minutes. Au-delà de 25 minutes, chaque retard supplémentaire est compilé à 150% de sa valeur réelle.
    3. Si aucune responsabilité pour le retard n’a été déterminée par le DT, chaque paire sera réputée responsable de 50% du retard (durant le KO, si le retard dépasse 25 minutes, le retard sera calculé à 150% de sa valeur réelle et le montant attribué à chaque paire calculé en conséquence).
  2. Le DIC de la Finale nationale sera responsable de compiler les minutes de retard accumulées par chaque individu et de les acheminer au bureau de la FCB.
  3. Si un joueur accumule plus de 60 minutes de lenteur excessive sur deux Championnats consécutifs, il ne sera pas admissible à jouer au Championnat canadien l’année suivante.
  4. Tout joueur qui aura accumulé 20 minutes ou plus de lenteur excessive au cours d’une année recevra un avertissement écrit.

Si, pour cause de lenteur excessive, le moment de départ du segment suivant de jeu, dans un match de KO, se trouve à moins de 10 minutes après la fin du segment précédent, le début du segment suivant sera retardé de 10 minutes à partir de la fin du segment précédent. À la discrétion du Directeur en charge, s’il y a d’autres matchs qui jouent les mêmes étuis, le début de ces matchs pourrait aussi être retardé, pour des raisons de sécurité.